LIBRARIOLI F – APPEL À CONTRIBUTIONS / CALL FOR CONTRIBUTIONS

Date 15.03.22
AuteurLou-Maria Le Brusq et Pauline Chasseray-Peraldi
Durée 1:30
Comm.🗨0
Deadline :

7 mai 2022 — may 7 2022

Publication

automne 2022 — autumn 2022

Contact

librarioli@​protonmail.​com

(fr) Pour le prochain numéro de Librarioli, nous soumettons à jeux de réflexion le mot fabuler.
Fabuler, du latin fabula (la parole, le conte), renvoie à l’idée de parler, causer, bavarder et à l’invention d’histoires, de fables et autres récits imaginatifs. En cela, la fabulation est ce qui peut faire à la fois rumeur, bavardage intime mais aussi récit mythologique ou légendes. En lui-même le mot met en tension l’ambivalence de la faculté d’imagination, de spéculation, de projection dans la relation au monde avec tout ce que ce qu’elle contient d’irrationnel. Nous vous invitons, pour ce nouveau numéro de Librarioli, à explorer la relation entre réel et fantastique que tisse le verbe fabuler : n’y aurait-il pas de la fabulation dans nos réalités vécues et de la réalité dans nos fantaisies partagées ?


❥ Télécharger l’appel à contributions : librarioli_fabuler_fr_en (401 ko)





(en) To fabulate from the Latin fabula (speech, tale) refers to the idea of talking, chatting, gossiping but also creating stories, fables and other imaginative narratives. Hence, to fabulate is related to rumor, intimate chatter, but also mythological stories or legends. The word stresses in itself the ambivalence of the faculty of imagination, speculation, projection in the way we inhabit the world with a part of irrationality. In this new issue of Librarioli, we invite you to explore the tension between reality and fantasy that the verb fabulate embodies : is there fantasy in our lived realities and reality in our shared fantasies ?


❥ Download the call for contributions : librarioli_fabuler_fr_en (401 ko)




deadline : 7 mai 2022 — may 7 2022

publication : automne 2022 — autumn 2022

contact : librarioli@​protonmail.​com

Illustration pour Narnia, Pauline Baynes, 1953

Laisser un commentaire