Cycle Duuu* radio

Date 01.09.17
AuteurCollectif Silo
Durée 2:41
Comm.🗨0
produit

Matthieu Reynaud

Voix

Jean-Claude Bernard
Théo Revelen Bernard

Participations musicales

Fabien Ainardi
Théo Revelen Bernard
Pierre Masclef
Maël Gros
Antoine Bachmann
Matthieu Reynaud

Topologismes (ou comment faire la topographie d’un espace et de ce qui s’y joue via une prise de parole).
Une proposition SILO pour *DUUU radio.

Chaque samedi durant la résidence de septembre 2016, le collectif proposa sur les ondes numériques de *DUUU une pièce sonore hétérodoxe composée d’extraits des expérimentations acoustiques effectuées dans le silo, de lectures, de témoignages oraux et de paysages sonores.

Topologismes #1 : Première de couverture



Par cette première pièce radiophonique, qui inaugure sa collaboration avec *DUUU, Silo propose une introduction sonore à l’espace et au contexte dans lequel il s’inscrit durant sa résidence. Cette pièce évoque l’histoire du lieu et de Jean-Claude Bernard, maître typographe, imprimeur et éditeur qui y vit depuis vingt-cinq années. L’histoire du père s’entremêle à celle de son fils, Théo Revelen Bernard, artiste et cofondateur du collectif.


Topologismes #2 : Résonance des cadratins



Cette seconde proposition fonctionne à la manière d’un va et vient entre l’atelier typographique et le silo de béton. Jean-Claude Bernard conte le fonctionnement des platines Heidelberg composant par la même une rythmique industrielle typométrée. À cette rigoureuse précision de la mécanique moderne répondent les vrombissements qui s’épanouissent depuis la chambre d’échos.
Produit par Matthieu Reynaud avec la voix de Jean-Claude Bernard.
Participations musicales intra-silo de Fabien Ainardi, Vahan Soghomonian et Matthieu Reynaud.

Topologismes #3 : Iscles

Après s’être attaché à proposer une vision rétrospective de la cave coopérative et de l’histoire de son principal habitant, la troisième pièce radiophonique émanant de Silo s’installe dans le présent de sa résidence et donne à entendre une partie des créations réalisées. Cette troisième proposition esquisse un paysage brumeux et vaporeux, celui des contours incertains de l’expérimentation artistique et de la vie d’un groupe cherchant par lui-même à définir les modalités de son existence. L’auditeur y percevra peut-être l’émergence d’archipels individuels au creux d’une mer bercée et fouettée par le ressac, les vents et l’orage.
Produit par Matthieu Reynaud, avec co-opera écrit et lu par Lou Maria Le Brusq et Igor Myrtille Meet King Tubby — In the Eternal World of Dub, de Igor Myrtille.
Participations musicales intra-silo de Fabien Ainardi, Milan Novak, Antoine Bachmann, Harold Barme et Matthieu Reynaud.

Topologismes #4 : Bleus tardives

La quatrième session radiophonique sortie du silo laisse place à la parole. En prévision de l’ouverture publique qui clôturera la résidence lors du premier week-end d’octobre, Jean-Claude Bernard, maître des lieux, précise son désir de transmission ainsi que l’interêt pour le collectif comme pour lui de laisser place au croisements intergénérationnels. Ces entrelacements humains, technologiques et techniques fondent une part des activités des artistes de silo qui tentent d’occuper des espaces et des temps multiples.

Laisser un commentaire